Présentation du PAREN

Le Parti de la Renaissance Nationale (PAREN) a été créé le 05 août 1999 dans un pays déboussolé et plongé dans une crise sans précédent consécutive à l’assassinat de Norbert ZONGO .Le fondateur du parti Laurent BADO entendait faire renaitre l’espoir en proposant au peuple un projet original de développement moderne basé sur les valeurs dominantes de la société Africaine.

Une année après sa création, le PAREN participe aux municipales de 2000 dans cinq (5) circonscriptions administratives et obtint huit (8) sièges de conseillers dans la commune de Réo située dans le Centre Ouest du Pays, ce qui lui permet de diriger la mairie pendant une brève période avant la dissolution du conseil consécutive à un blocage dans son fonctionnement.

En mai 2002, le PAREN participe aux législatives et obtint quatre sièges de députés dont trois démissionneront le 17 juin 2005 pour des raisons purement politiciennes.

Parmi les députés élus figuraient Laurent BADO qui s’était présenté dans la capitale.
Lors des présidentielles de 2005, le PAREN présente pour la première fois la candidature de Laurent BADO qui arrive en troisième position sur treize candidats avec environs 2,6 % des suffrages exprimés et près de 15812 voix dans la capitale.

Par la suite, le PAREN participe aux municipales d’avril 2006 dans vingt-sept (27) circonscriptions administratives et obtint vingt quatre (24) sièges de conseillers.

Lors des législatives de 2007, le fondateur du parti Laurent BADO sera le seul élu PAREN qui s’était encore une fois présenté dans la capitale.
Il organise les 1ers et 02 juillet 2006 son deuxième congrès qui créera la surprise en réalisant l’alternance à sa tête avec l’élection de Oumar DJIGEMDE.

Lors du congrès suivant du 05 octobre 2008, le PAREN réalise une autre alternance, cette fois du genre en portant à sa tête une dame du nom de Jeanne TRAORE.

Un congrès extraordinaire en vue de redynamiser le parti dans la perspective des futures échéances électorales interviendra les 30 juin et 1er juillet 2010 et cette fois l’alternance sera générationnelle avec l’élection d’un jeune à la tête du parti : Tahirou BARRY

Pour les élections présidentielles du 21 novembre 2010, le PAREN a appelé dans une conférence de presse organisée le 1er octobre 2010 au boycott en vue de dénoncer les conditions calamiteuses de préparation du scrutin et surtout pour ne pas servir de caution à la modification de l’article 37 de la constitution Burkinabè qui limite le mandat présidentiel.

Aux élections couplées de novembre 2012, le PAREN obtient aux législatives un suffrage global de 26 000 voix dont 10 700 au centre sans remporter de siège et obtient 30 conseillers municipaux.

En janvier 2014, le PAREN à l’issue du congrès extraordinaire tenu à Bobo Dioulasso s’engage pour les présidentielles en investissant son président TAHIROU BARRY tout en s’engageant à retirer sa candidature si l’opposition s’accorde sur une candidature unique.


Voir le règlement intérieur du PAREN
Adhésion en ligne

Faire un don


Paiement par
portrait

Le Président du PAREN


Suivez-nous


Videos

Interview de Monsieux XXXX


LE TALK - TAHIROU BARRY - Burkina Faso par AFRICA24


INTERVIEW LAURENT BADO

Voir toutes les vidéos